dimanche, mai 25, 2008

A l'atelier

Je continue mon stage à l'atelier, et c'est de plus en plus agréable d'y travailler !
Voici la suite de mes croquis.


Je vous présente monsieur Réné Tazé, tout concentré sur son travail :)


Une petite vue de l'atelier


Lavabo et vaisselle...






lundi, mai 19, 2008

Première journée de stage


Premier jour de stage, et je fais une hyperproduction de croquis !
En voici quelques uns, ambiance atelier de gravure.
J'ai récupéré des morceaux de papier de soie qui ont servit
à essuyer les plaques pour faire mes croquis, eh oui, je recycle ! :)














lundi, mai 12, 2008

Le portrait ovale

Attention !
Mesdames, mesdemoiselles, messieurs !

Pour la première fois en exclusivité sur ce blog, une BD !


C'est la première, et surement la dernière, car ça m'a un peu tapé sur les nerfs !
Donc en fait, je l'ai fait uniquement car c'était un sujet pour le cours de BD;
à savoir adapter en BD "Le portrait ovale", une nouvelle d'Edgar Allan Poe.

J'ai un peu retranscrit l'histoire à ma sauce, pour me faire plaisir :)

Vala, vous pouvez admirer mon chef-d'oeuvre :)(ah que c'est agréable de se lancer des fleurs !)

vendredi, mai 02, 2008

Soir

Toujours l'illustration plastique, avec un autre texte de Philippe Jaccottet.

De nouveau ce moment où l'heure est parfaitement immobile,
où le ciel semble plus haut,

quand la lumière est une huile qui dore la terre bientôt plus sombre.

Ses verdures en cette saison s'effacent par endroits,

laissant la place aux rectangles des blés et des lavandes.

...ce sont des champs couchés sous le feu...


Qu'est-qui accorde si parfaitement ces quelques bêtes
à l'herbe haute et à l'huile du soir?
Là-bas, dans le lointain, que signifie ce groupe serré, silencieux,
à peu près immobile ?


...quand elles sont arrêtées, en groupe, en cercle,
dans les herbes, entre le vert et l'or d'un pré qui peu à peu s'assombrit.
Gardées par l'efffusion des profondeurs,
dans cette boucle scintillante et fraîche de la nuit imminente,
encore aidées par la flamme d'une chandelle que nul ne tient...


...voici la flamme soufflée, et le doux trait du sommeil
fiché en plein coeur de toutes choses.

Que c'est beau tout ça :)

Le pré de mai

Projet d'illustration plastique. Je vous met quelques extrait du texte illustré, écrit par Philippe Jaccottet.

Longer le pré aujourd'hui m'encourage, m'égaie.
C'est plein de coquelicots parmi les herbes folles.
Rouge, rouge! Ce n'est pas du feu, encore moins du sang.

C'est bien trop gai, trop léger pour cela...


A ras de terre, ces mille choses fragiles, légères,
ce vert jaunissant déjà, ce rouge éclatant et pur...
...comme un dimanche de cloches gaies dans la semaine des champs,
comme quand les filles vont danser en bandes l'après-midi
au village le plus proche...


Ces choses, herbes et fleurs, ces coloris, cette foule,
entr'aperçus par hasard, en passant...
Pré de mai dans mes yeux, fleurs dans un regard, rencontrant une pensée,
éclats rouges, ou jaunes, ou bleus, se mêlant à des rêveries...


...herbes, coquelicots, terre, bleuets, et ces pas entre des milliers de pas,
ce jour entre des milliers de jours.